Dernières recommandations sur la prise en charge de l’infection néonatale bactérienne précoce : ce qu’il faut retenir

0

Intérêts des nouvelles recommandations

Les recommandations publiées en 2017 par la Société française de néonato­logie et la Société française de pédiatrie, sous l’égide de la Haute Autorité de santé, permettent d’identifier les nouveau-nés à risque d’infection néonatale bactérienne précoce (INBP) qui relèvent d’un traitement antibiotique ou d’une surveillance clinique et/ou de la réalisation d’examens complémentaires. Leur application doit permettre de réduire les antibiothérapies administrées chez le nouveau-né indemne d’INBP ainsi que le nombre d’associations triples d’antibiotiques et la durée des antibiothérapies instaurées à la naissance, dans le but de réduire la médicalisation de nouveau-­nés bien portants, d’obtenir une utilisation[...]

Connectez-vous pour consulter l'article dans son intégralité.

Pas encore abonné(e)
INSCRIVEZ-VOUS

Inscrivez-vous gratuitement et profitez de tous les sites du groupe Performances Médicales

S'inscrire
Partagez.

À propos des auteurs

Médecine et Réanimation Néonatales, CHI POISSY-SAINT-GERMAIN-EN-LAYE, Université VERSAILLES SAINT-QUENTIN-EN-YVELINES.