0

Attendez-moi !

Réponse d’un Directeur des Ressources Humaines (ressources… ? humaines… ?) à la demande d’une collégienne pour un stage en hôpital pédiatrique : “Nous ne prenons des stagiaires mineurs ‘en entreprise’ qu’à condition que ce stage ait un effet sur leur diplomation (sic) ce qui n’est pas le cas pour les élèves de 3e…”

Analyse bibliographique
0

Les abcès rétro- et parapharyngés sont des infections sévères pouvant mettre en jeu le pronostic vital. Ils surviennent le plus souvent après un traumatisme pharyngé ou une infection respiratoire haute. Dans ce dernier cas, il existe une inflammation et une suppuration des ganglions rétropharyngés présents chez le petit enfant, qui involuent par la suite avec l’âge. Depuis 20 ans, on assiste à une augmentation de ce type d’abcès, attribuée à une baisse des amygdalectomies chez les patients sujets aux angines et à des changements épidémiologiques du Staphylococcus aureus méthicilline-résistant. Le traitement de ces infections comprend des antibiotiques et parfois un drainage chirurgical. Les corticoïdes sont utilisés dans certains cas dans un but anti-inflammatoire et antalgique, mais leur emploi est limité en raison du risque potentiel d’aggravation de l’infection.

Un germe et sa prévention
0

L’hépatite A est une maladie anciennement connue sous forme d’ictère mais de façon imprécise. La classique “jaunisse” de nos grands-parents était considérée comme une maladie largement infantile, le plus souvent bénigne mais fatigante, avec parfois des formes sévères. Puis le démembrement des causes d’ictère chez l’enfant comme chez l’adulte, avec l’identification des différentes physio­pathologies, a été un progrès considérable. Enfin, la mise en évidence des virus des hépatites A et B est l’étape majeure qui a permis la mise au point de méthodes diagnostiques spécifiques et de vaccins. Il n’existe pas d’antiviraux actifs sur le virus de l’hépatite A et il faut attendre une guérison spontanée en suppléant aux fonctions hépatiques déficientes dans les formes graves, sinon la greffe de foie reste la seule solution.

Revues générales
0

Les laits infantiles ont pour objectif de se rapprocher de la composition du lait de mère d’un point de vue nutritionnel, mais également pour ses propriétés physiologiques et immunomodulatrices. De nombreuses études ont démontré que le microbiote intestinal est étroitement corrélé à la maturation du système immunitaire et au développement des maladies atopiques chez les nourrissons. Un nouvel enjeu pour les industriels est donc de développer des laits infantiles afin que le microbiote des nourrissons soit le plus proche possible de celui de ceux de référence, à savoir les enfants allaités nés par voie basse.
Dans cette revue, nous verrons les moyens employés pour tenter d’améliorer la composition des laits infantiles et les bénéfices attendus pour les nourrissons au niveau du microbiote, de l’immunité et de l’allergie.

L'année pédiatrique 2021
0

Une augmentation ces dernières années de l’incidence de nombreuses maladies inflammatoires a nourri la réflexion sur le rôle d’agents environnementaux et notamment viraux avec, sur la fin de l’année 2020 et l’année 2021, des publications suggérant un lien dans différentes situations avec la pandémie à COVID-19. Comme en 2020, certaines publications se sont intéressées au lien entre ce virus et des atteintes cardiovasculaires inflammatoires de l’enfant pouvant être, pour certaines, diagnostiquées syndrome de Kawasaki et à la possibilité de facteurs de susceptibilité monogéniques chez certains patients [1]. Par ailleurs, plusieurs cas de début ou de rechute d’autres maladies inflammatoires systémiques ont été mis en relation avec une infection récente à COVID-19, y compris des poussées de dermatomyosite juvénile [2-3].

L'année pédiatrique 2021
0

Passionnés et passionnants, intelligents, parfois étranges car décalés dans leur posture et leur apparence, certains enfants porteurs de troubles du spectre de l’autisme (TSA) ou à haut potentiel intellectuel (HPI) présentent des caractéristiques communes qui peuvent surprendre ou interpeller. Le challenge est de savoir à quel champ rattacher cette séméiologie particulière, sans oublier que ces deux profils peuvent aussi coexister ! La démarche diagnostique est essentiellement clinique et nécessite de bien connaître les spécificités de chaque entité.

L'année pédiatrique 2021
0

En 2020-2021, comme à chaque exercice, les acquisitions en allergologie ont été nombreuses, même si certaines prolongent les nouveautés des années précédentes. Le diagnostic, le traitement et la prévention des AA restent toujours au centre des préoccupations des allergologues. La liste des thèmes abordés correspond à un choix qui comporte donc une part d’arbitraire.

L'année pédiatrique 2021
0

La rentrée de septembre 2021 devait être placée sous le signe de l’accalmie grâce à la vaccination anti-­COVID, mais a finalement été marquée par une recrudescence virale précoce. L’explication donnée est le manque de stimulation du système immunitaire de nos chères têtes blondes, du fait des confinements et gestes barrières : les enfants auraient-ils contracté une “dette immunitaire” ?

L'année pédiatrique 2021
0

L’impact de la pandémie de SARS-CoV-2 sur le système de santé est évident et toutes les spécialités en subissent les conséquences. De nombreux articles ont été publiés pour l’ORL, mais des données spécifiquement pédiatriques et françaises manquaient jusqu’à présent. Cette influence sur les urgences ORL pédiatriques a été étudiée en Île-de-France en comparant, pathologie par pathologie, les chiffres de 2018, 2019 et 2020 sur les mêmes périodes [1]. Le confinement en réponse à la pandémie de SARS-CoV-2 a eu un impact quantitatif et qualitatif sur l’activité des urgences ORL pédiatriques. Il y a eu une baisse de 54 % des consultations et de 33 % des interventions par rapport aux périodes correspondantes en 2018 et 2019.

1 2 3 93