Les voix

2

Naomi Mussenga était une jeune femme, âgée de 22 ans, mère d’une petite fille. L’expression de la voix de ses plaintes pouvait laisser percevoir la gravité de son état. Une voix déshumanisée eut l’indifférence de lui répondre : “Vous allez mourir un jour, comme tout le monde”.Mamoudou Oussama est un jeune Malien ayant escaladé, par la force de ses bras, les quatre étages d’un immeuble pour sauver un enfant de quatre ans suspendu dans le vide.Sa voix fut si douce quand il confia avec humilité : “Je suis monté, je l’ai fait parce que c’est un enfant. J’aime beaucoup les enfants. Je n’ai pas pensé aux risques…”.Le grand pédiatre Jacques Robert nous a quittés. Je garde en moi le ton de sa voix qui nous transmettait tout autant que ses connaissances et son précieux savoir-faire clinique, les immenses richesses de son savoir-être : la bienveillance de son écoute, sa sensibilité, son souci des autres, son humour chaleureux, sa tendresse.Il [...]

Connectez-vous pour consulter l'article dans son intégralité.

Pas encore abonné(e)
INSCRIVEZ-VOUS

Inscrivez-vous gratuitement et profitez de tous les sites du groupe Performances Médicales

S'inscrire
Partagez.

À propos de l’auteur

Service de Pédiatrie Générale, Hôpital Robert Debré, PARIS.

2 commentaires

  1. tissierveronique sur

    Merci M.Bourrillon pour ce beau billet, simple et fort à la fois!
    Je suis fière de vous avoir rencontré lors de mes études à Bichat, externe à Louis Mourier…
    Bien à vous

Laisser un commentaire