Quoi de neuf en gastroentérologie pédiatrique ?

0

L’année 2019 a encore une fois été riche en publications dans le domaine de la gastroentérologie pédiatrique. Ce fut aussi l’année du 40e congrès du Groupe francophone d’hépatologie-gastroentérologie et nutrition pédiatriques (GFHGNP), organisé sur le thème d’un partage d’expérience entre les différentes générations de pédiatres gastroentérologues. Cette année encore, plusieurs mises au point ont été établies par les comités scientifiques de la Société européenne d’hépato-gastroentérologie et nutrition pédiatrique (ESPGHAN). Nous progresserons dans le tube digestif selon un sens céphalo-caudal pour revoir quelques travaux qui ont marqué cette année.

Œsophagites à éosinophiles : quels sont les patients à risque d’une évolution défavorable à long terme ?

L’incidence des œsophagites à éosinophiles ne cesse d’augmenter depuis quelques années. Le diagnostic évoqué notamment devant des vomissements, un reflux gastro-œsophagien atypique ou une dysphagie est établi lorsqu’il existe plus de 15 éosinophiles par champ HPF (X 400) sur les biopsies œsophagiennes [1]. Une fois le diagnostic posé, un traitement par inhibiteurs de la pompe à protons (IPP) est mis en place puis, selon la réponse à ce traitement, des corticoïdes déglutis et/ou un régime alimentaire d’éviction sont prescrits. Cependant, il est difficile de prévoir l’évolution et de savoir quels patients vont nécessiter d’avoir un suivi[...]

Connectez-vous pour consulter l'article dans son intégralité.

Pas encore abonné(e)
INSCRIVEZ-VOUS

Inscrivez-vous gratuitement et profitez de tous les sites du groupe Performances Médicales

S'inscrire
Partagez.

À propos de l’auteur

Service de Gastro-Entérologie et Nutrition Pédiatriques, Hôpital Armand Trousseau, PARIS.

Laisser un commentaire