Quoi de neuf en pédopsychiatrie ?

0

Contrairement aux idées reçues, la France n’est pas le pays champion du monde de prescription de psychotropes aux enfants ! Même si on observe une augmentation depuis quelques années, les délivrances de psychotropes restent dans la moyenne européenne et en-deçà des États-Unis. Par contre, les profils de prescription diffèrent selon les pays et les anxio­lytiques restent la première classe prescrite chez les enfants et les adolescents français, tandis que les psychostimulants viennent en dernier [1]. Enfin, comme en pédiatrie en général, le fossé qui se creuse entre les besoins médicaux et le manque de molécules approuvées explique les proportions élevées de prescriptions hors autorisation de mise sur le marché (AMM).S’il est recommandé que ces traitements soient initiés par un pédopsychiatre, les pédiatres et les généralistes sont en pratique les principaux prescripteurs. Le but de cet article est de proposer un panorama de molécules les mieux docu[...]

Connectez-vous pour consulter l'article dans son intégralité.

Pas encore abonné(e)
INSCRIVEZ-VOUS

Inscrivez-vous gratuitement et profitez de tous les sites du groupe Performances Médicales

S'inscrire
Partagez.

À propos des auteurs

Service de Pychiatrie de l’enfant et de l’adolescent,
 Psychiatrie de liaison en maternité, Hôpital Robert Debré, PARIS.

Service de Psychopathologie de l’enfant et de l’adolescent, Hôpital Femme Mère Enfant, BRON.

Service de Neuropsychopathologie de l’Enfant et de l’Adolescent, Hôpital neurologique Pierre‑Wertheimer, Hospices civils de Lyon, BRON.

Laisser un commentaire