Quoi de neuf en pneumologie pédiatrique ?

0

GINA 2019 : enfin du nouveau

>>> Adultes et adolescents de plus de 12 ans

La version 2019 du GINA présente le plus important changement en 30 ans dans la stratégie de prise en charge de l’asthme chez l’adulte et l’adolescent à partir de l’âge de 12 ans : il n’est plus recommandé d’initier le traitement avec un bronchodilatateur de courte durée d’action seul [1].

Pourquoi ce changement ? Il concerne la population des asthmatiques légers (qui regroupe l’asthme intermittent et persistant léger) qui est une population à risque elle aussi d’exacerbation sévère. Il a été montré qu’environ 30 % des adultes avec crise d’asthme, 16 % des patients ayant un asthme aigu avec arrêt respiratoire imminent et 15-20 % des adultes décédés d’un asthme avaient moins d’un symptôme par semaine dans les 3 mois précédents l’événement [2]. En effet, on sait maintenant que même les patients ayant des symptômes légers présentent une inflammation des voies aériennes.

De plus, l’utilisation régulière ou excessive des bronchodilatateurs de courte durée d’action (ou agoniste bêta-2 à courte durée d’action [SABA]) entraîne une régulation à la baisse des récepteurs bêta avec une réponse diminuée, provoquant une utilisation accrue. La distribution de 3 cartouches de SABA ou plus par an (en moyenne 1,5 bouffée par jour ou plus) est associée à un risque accru de visite aux urgences ou
d’hospitalisation et la distribution de 12 cartouches ou plus par an (une par mois) augmente le risque de décès.

Il est donc dorénavant recommandé de débuter un traitement par corticostéroïdes[...]

Connectez-vous pour consulter l'article dans son intégralité.

Pas encore abonné(e)
INSCRIVEZ-VOUS

Inscrivez-vous gratuitement et profitez de tous les sites du groupe Performances Médicales

S'inscrire
Partagez.

À propos de l’auteur

Centre de Pneumologie de l’Enfant, BOULOGNE-BILLANCOURT.

Laisser un commentaire