Biothérapies des maladies inflammatoires du tube digestif : quelles indications ?

0

Les biothérapies pour changer l’histoire naturelle de la maladie

Les maladies inflammatoires chroniques intestinales (MICI) à début pédiatrique représentent 10 à 25 % des MICI [1, 2]. Leur incidence a doublé de 1988 à 2011 [3] (fig. 1). Elles sont associées à une évolution plus sévère, à une atteinte plus étendue avec des complications telles que retard de croissance et pubertaire [4, 5] et à un recours à la chirurgie précoce : 50 % des patients atteints de maladie de Crohn auront une résection chirurgicale étendue avant l’âge de 30 ans [5]. L’objectif du traitement a évolué ces dernières années. En effet, l’objectif actuellement n’est pas seulement d’obtenir une guérison des symptômes, une croissance normale et une amélioration de la qualité de vie tout en évaluant bien la balance bénéfice-risque, mais bel et bien d’obtenir une cicatrisation muqueuse qui pourrait changer l’histoire naturelle de la maladie.

Considérer la maladie de Crohn comme une atteinte progressive induisant des dommages structurels cumulatifs est un concept qui a émergé ces dernières années. Le score de Lémann (fig. 2), score de dommages digestifs, permettrait d’identifier les patients avec une atteinte sévère ou ceux à risque d’évolution rapide et permettrait ainsi d’identifier les patients à risque susceptibles de recevoir une biothérapie [6]. Les guidelines ECCO ont défini des patients pédiatriques atteints de maladie de Crohn à haut risque de mauvaise évolution et donc pour lesquels les anti-TNF étaient indiqués dès l’induction [7].

Pour la rectocolite hémorragique (RCH), l’évolution de l’inflammation peut induire des lésions irréversibles telles que microrectie, troubles de la motilité et cancer colorectal. Il a été prouvé que l’infliximab permettait d’induire une rémission clinique et une guérison muqueuse, et diminuait le recours à la colectomie chez les patients adultes suivis pour RCH active [8].
Avant toute prescription de biothérapie, la recherche de tuberculose est obligatoire avec une radio thorax de face et une IDR 5 UI : positif si diamètre de l’induration[...]

Connectez-vous pour consulter l'article dans son intégralité.

Pas encore abonné(e)
INSCRIVEZ-VOUS

Inscrivez-vous gratuitement et profitez de tous les sites du groupe Performances Médicales

S'inscrire
Partagez.

À propos de l’auteur

Service de Gastroentérologie et Nutrition pédiatriques, Hôpital Robert-Debré, PARIS.