Chirurgie de l’ectopie testiculaire : de plus en plus tôt ?

0

L’ectopie testiculaire ou testicule non descendu (TND) est définie par l’absence de l’un ou des deux testicules du scrotum par défaut de migration [1]. Il s’agit de l’anomalie génitale masculine la plus fréquente. Outre l’aspect cosmétique préoccupant les parents puis l’enfant, elle peut exposer, à l’âge adulte, à des risques d’hypofertilité et de cancérisation.Depuis plusieurs années, la prise en charge thérapeutique de cette affection s’est modifiée, avec l’abandon progressif du traitement médical et la diminution de l’âge de la correction chirurgicale, récemment aux alentours de 3 ans, puis désormais proposée entre 6 et 24 mois.Rappel physiopathologiqueLa gonade embryonnaire naît à la face ventrale du mésonéphros, en intra-abdominal. Sa migration vers le scrotum s’effectue en deux phases : transabdominale puis inguinoscrotale. Le contrôle de cette migration est multifactoriel : mécanique, génétique et hormonal.L’ectopie i[...]

Connectez-vous pour consulter l'article dans son intégralité.

Pas encore abonné(e)
INSCRIVEZ-VOUS

Inscrivez-vous gratuitement et profitez de tous les sites du groupe Performances Médicales

S'inscrire
Partagez.

À propos de l’auteur

Service de Chirurgie viscérale et urologique, Hôpital Robert-Debré, PARIS.

Laisser un commentaire