Dermites périnéales à risque : hémangiome ulcéré, histiocytose langerhansienne, maladie de Crohn, ecthyma gangréneux

0

Hémangiome infantile ulcéréLes hémangiomes infantiles (HI) sont les tumeurs bénignes pédiatriques les plus fréquentes [1]. L’ulcération est la complication la plus fréquente (15-25 %) d’un HI, survenant majoritairement entre 4 et 6 mois (fig. 1) [2]. La localisation périnéale d’un HI expose particulièrement au risque d’ulcération. Le risque d’ulcération augmente également en cas de localisation sur le cou, les aisselles, la lèvre inférieure, d’hémangiome de plus de 5 cm du tronc, d’HI segmentaire, d’HI de composante mixte. L’apparition précoce, vers l’âge de 2-3 mois, d’une teinte blanc-grisâtre en superficie est un bon indicateur d’ulcération à venir [1].Les facteurs favorisant l’ulcération sont le frottement et l’humidité, d’où l’augmentation du risque dans les plis et sur le périnée. L’ulcération aboutit toujours à une cicatrice définitive [2]. Les HI ulcérés se compliquent également souvent de saignements qui[...]

Connectez-vous pour consulter l'article dans son intégralité.

Pas encore abonné(e)
INSCRIVEZ-VOUS

Inscrivez-vous gratuitement et profitez de tous les sites du groupe Performances Médicales

S'inscrire
Partagez.

À propos de l’auteur

Service de Dermatologie, Hôpital Necker-Enfants malades, PARIS.

Laisser un commentaire