Le syndrome d’hyperventilation : une manifestation fonctionnelle respiratoire à connaître

0

Définition et prévalence

Le syndrome d’hyperventilation (SHV) est une condition hétérogène pour laquelle il n’existe pas de définition consensuelle. Il s’agit d’un trouble fonctionnel respiratoire, entité qui inclut également les altérations de la biomécaniques ventilatoires sans hyperventilation [1]. Le SHV comprend une variété de symptômes somatiques et psychologiques affectant plusieurs systèmes, associés à une hyperventilation alvéolaire physiologiquement inappropriée, chronique, reproduits totalement ou partiellement par une hyperventilation volontaire [2-4].

Sa prévalence, certainement sous-estimée chez l’enfant, est évaluée à 6-10 % dans la population générale, avec une prédominance féminine. Chez l’enfant, il est décrit à partir de 10 ans et est particulièrement fréquent chez l’adolescent [5]. Le SHV est fréquemment associé à d’autres maladies respiratoires, comme l’asthme dans 20-40 % des cas (SHV secondaire). Il peut également être idiopathique.

Physiopathologie

La physiopathologie du SHV est méconnue. Les trois structures cérébrales commandant la ventilation – le cortex, le tronc cérébral et le système limbique – sont impliquées. La perception exagérée d’un stress ou stimulus respiratoire pourrait être à l’origine d’un dysfonctionnement de la commande cérébrale ventilatoire et de l’hyperventilation [6]. Cette hyperventilation induit une alcalose et une hypocapnie, à l’origine d’une vasoconstriction systémique [7-8]. Celle-ci pourrait induire les symptômes somatiques “multi-organes”, bien que ceux-ci soient également observés lors d’une hyperventilation en isocapnie [9]. Ces symptômes multiples génèrent eux-mêmes une anxiété et entretiennent l’hyperventilation (fig. 1).

Des manifestations cliniques multiples

Le SHV est à l’origine de manifestations multiples (fig. 1) :
– neuropsychologiques (vertiges, lipothymies, anxiété, céphalées, confusion) ;
– cardiovasculaires[...]

Connectez-vous pour consulter l'article dans son intégralité.

Pas encore abonné(e)
INSCRIVEZ-VOUS

Inscrivez-vous gratuitement et profitez de tous les sites du groupe Performances Médicales

S'inscrire
Partagez.

À propos des auteurs

Service de Pneumologie et Allergologie pédiatriques, Hôpital Jeanne de Flandre, CHU de LILLE.

Service de Pneumologie et Allergologie pédiatriques, Hôpital Jeanne de Flandre, CHU de LILLE.

Service de Pneumologie et Allergologie pédiatriques, Hôpital Jeanne de Flandre, CHU de LILLE.

Service de Pneumologie et Allergologie pédiatriques, Hôpital Jeanne de Flandre, CHU de LILLE.