Maturation du sommeil du nourrisson : ce que l’on sait

0

Quand un nouveau-né dort (tableau I)

Il alterne des phases de sommeil agité et des phases de sommeil calme.

  • Le sommeil agité est l’équivalent du sommeil paradoxal, les muscles sont complètement relâchés, mais cette absence de tonus est interrompue par de nombreux mouvements corporels : mouvements globaux d’étirement, mouvements plus fins des doigts et des orteils… Les paupières, parfois à demie ouvertes, permettent d’entrevoir des mouvements oculaires rapides. Le visage est très mobile : du sourire à la tristesse ; nous avons reconnu les expressions des six émotions fondamentales [1]. Ce sommeil est fragile, interrompu par de fréquents éveils.
  • Le sommeil calme est l’équivalent du sommeil lent profond. Le nouveau-né est immobile, mais ses muscles restent toniques, il dort à poings fermés, parfois les bras au-dessus du corps. Les yeux sont fermés, il n’existe pas de mouvement oculaire. Ce sommeil est très stable.

Les cycles de sommeil du nouveau-né

Composés de sommeil agité et de sommeil calme, leur durée est courte : de 50 à 60 minutes (ils ont une durée de 90 à 120 minutes chez l’adulte). Le nouveau-né s’endort en sommeil agité. Les cycles de sommeil sont nombreux (18 à 20 cycles par 24 heures). Ils sont tous identiques et se terminent par un petit éveil. Le sommeil survient, sans beaucoup de différence entre[...]

Connectez-vous pour consulter l'article dans son intégralité.

Pas encore abonné(e)
INSCRIVEZ-VOUS

Inscrivez-vous gratuitement et profitez de tous les sites du groupe Performances Médicales

S'inscrire
Partagez.

À propos de l’auteur

Pédiatre, Unité du sommeil pédiatrique, Hôpital Femme Mère Enfant, LYON.