Prise en charge de la migraine chez l’enfant : du nouveau

0

La migraine est la première étiologie des céphalées chroniques récurrentes de l’enfant avec une prévalence de 5 à 10 % [1]. Le retentissement est sévère puisqu’il existe un absentéisme scolaire important : 7 jours par année chez les enfants de la cohorte de l’hôpital de Trousseau à Paris [2]. Néanmoins, malgré cette forte prévalence, des critères diagnostiques spécifiques et des recommandations thérapeutiques récemment actualisées, la migraine demeure une pathologie dont le diagnostic est sous-évalué et les principes thérapeutiques peu connus. Dans une étude réalisée en 2008, 50 % des médecins généralistes connaissaient les recommandations sur la prise en charge de la migraine émises en 2002 par la Haute Autorité de Santé (HAS), mais seulement 24 % avouaient les avoir lues. Seulement 3 % de ces médecins prescrivaient les traitements de crise aux posologies recommandées [3].

Une fois le diagnostic posé, les patients et leurs parents s’inquiètent souvent de l’évolution de la migraine. Dans une étude suédoise ayant suivi 73 enfants sur 40 ans, 51 % d’entre eux avaient encore des migraines à la cinquantaine. 52 % de ces patients ont eu un ou plusieurs enfants présentant des migraines [4]. Dans une étude datant de 2006, 70 % des patients avaient une évolution favorable à 6 ans : absence de céphalées dans les 12 derniers mois ou réduction de la fréquence des crises d’au moins 50 %. Après 6 ans d’évolution, 30 % des patients présentant des migraines ou des céphalées de tension n’avaient plus de céphalées. 25 % des patients migraineux avaient des céphalées de tension et 20 % des patients ayant des céphalées de tension étaient devenus migraineux [5].

Diagnostic clinique

Le diagnostic de migraine est clinique et s’effectue selon les critères de l’International Headache Society révisés en 2004 pour l’enfant [6] (tableau I). Une étude française réalisée en 2008 avait montré une bonne concordance entre ces critères et le diagnostic clinique de neurologues[...]

Connectez-vous pour consulter l'article dans son intégralité.

Pas encore abonné(e)
INSCRIVEZ-VOUS

Inscrivez-vous gratuitement et profitez de tous les sites du groupe Performances Médicales

S'inscrire
Partagez.

À propos de l’auteur

Centre de Douleur Chronique, Hôpital de La Timone, MARSEILLE.

Laisser un commentaire