Quoi de neuf en pédopsychiatrie ?

0

Labilité émotionnelle : entre la “crise d’adolescence” et les adolescents en criseL’adolescence n’est pas la période idéale pour le contrôle des émotions. Les raisons sont psychologiques et neuro-développementales. Psychologiques d’abord, car l’adolescent est logiquement débordé par des impératifs qui s’entrechoquent. Il doit tout à la fois gérer ses multiples transformations (pubertaires, staturo-pondérales, affectives…), renoncer à l’enfance et ses illusions, et prendre de la distance vis-à-vis de sa famille. Neurologiques ensuite, car la maturation cérébrale se fait selon un gradient postéro-antérieur, d’arrière en avant. Le système limbique, “siège” émotionnel majeur, est mature bien avant le cortex préfrontal, responsable de la raison. Cette asynchronie de maturation rend compte des débordements constatés chez les adolescents, dont le cerveau bouillonnant ressemble à une puissante voiture de course qui dispose de toutes les op[...]

Connectez-vous pour consulter l'article dans son intégralité.

Pas encore abonné(e)
INSCRIVEZ-VOUS

Inscrivez-vous gratuitement et profitez de tous les sites du groupe Performances Médicales

S'inscrire
Partagez.

À propos de l’auteur

Pôle infanto-juvénile, CH Drôme-Vivarais, MONTÉLÉGER,

Laisser un commentaire