Syndrome d’entérocolite induite par les protéines alimentaires (SEIPA) : des phénotypes multiples

0

Phénotypes cliniquesOn distingue un phénotype de SEIPA de survenue précoce, avant 9 mois, et un phénotype de survenue tardive, après 9 mois [1]. L’âge médian de la première réaction est de 20 jours pour le lait de vache et de 195 jours pour les autres protéines alimentaires [2]. Dans une autre série, l’âge de début, tous aliments confondus, est de 9,7 ± 10,2 mois [3]. Les signes peuvent survenir lors de la première exposition orale à l’aliment [4].Classiquement, on distingue une forme aiguë et une forme chronique [5] (tableau I).Dans la forme aiguë, l’enfant présente des vomissements itératifs, en jet, 10 à 20 à la suite, 30 minutes à 6 heures après l’ingestion de l’aliment, en moyenne 2 heures. Ces vomissements s’accompagnent d’une léthargie, l’enfant est pâle, gris. Une déshydratation, voire un choc hypovolémique est possible. La diarrhée survient 2 à 10 heures après l’ingestion de l’aliment dans 50 % des observations. En p[...]

Connectez-vous pour consulter l'article dans son intégralité.

Pas encore abonné(e)
INSCRIVEZ-VOUS

Inscrivez-vous gratuitement et profitez de tous les sites du groupe Performances Médicales

S'inscrire
Partagez.

À propos de l’auteur

Consultation d’allergologie pédiatrique, Hôpital de jour de pneumo-allergologie, CHU Ambroise Paré, BOULOGNE-BILLANCOURT.

Laisser un commentaire