Autres larmoiements de l’enfant

0

Les malformations des voies lacrymales d’excrétion

Leur fréquence exacte est inconnue, car elles sont le plus souvent asymptomatiques. L’association de plusieurs mal-formations est possible.

1. Agénésie méatique et canaliculaire (fig. 1)

  • Fistules du sac lacrymal (fig. 2)

Elles sont localisées préférentielle-ment 1 ou 2 mm sous le tendon canthal. L’examen de la région canthale objective la partie distale de la fistule sous forme d’un équivalent d’anneau méatique.

Dans la forme isolée, il n’existe pas de larmoiement stricto sensu. Le regard n’est pas anormalement brillant. La larme perle au niveau de la région médiocanthale.

La symptomatologie devient plus nette au moment des rhumes : l’œdème de la muqueuse nasale réduit ou supprime transitoirement l’évacuation lacrymonasale normale. Les larmes sont détournées vers la fistule, qui devient alors progressivement fonctionnelle. A la guérison de la rhinite, le drainage va retrouver son cheminement préférentiel, vers la fosse nasale. Et le larmoiement se tarira progressivement. Cela explique que les patients soient peu gênés, et que l’excision du trajet fistuleux se discute cas par cas.

2. Les diverticules du sac lacrymal

Ils se présentent comme une distension du sac lacrymal, mais plusieurs signes les distinguent : le larmoiement est absent dans la forme typique (sans ILN associée). Les parents signalent une tumeur canthale médiale, qu’on peut vider en exerçant une pression avec le doigt. Le reflux de mucus par les canalicules est inconstant ; l’évacuation se faisant dans le sac, puis par le canal lacrymonasal. Le maximum de la distension ne se situe pas juste sous le tendon canthal médial mais un peu plus en dehors, se prolongeant dans la paupière inférieure, parfois même jusqu’à l’aplomb du méat inférieur.

L’exploration instrumentale est normale : contact osseux présent, et lavage perméable sans reflux.

Ces diverticules peuvent se surinfecter, simulant un abcès du sac lacrymal avec un pseudo-enkystement. La tuméfaction ne peut plus être vidée par la pression. L’implantation sacculaire du diverti-cule[...]

Connectez-vous pour consulter l'article dans son intégralité.

Pas encore abonné(e)
INSCRIVEZ-VOUS

Inscrivez-vous gratuitement et profitez de tous les sites du groupe Performances Médicales

S'inscrire
Partagez.

À propos de l’auteur

Hôtel-Dieu de Paris-Cochin, PARIS.

Laisser un commentaire