Comment faire le dépistage d’une scoliose ?

0

La scoliose est une déformation d’un secteur plus ou moins étendu de la colonne vertébrale dans les trois plans de l’espace, axial, sagittal et frontal (coronal). Cette déformation n’est pas complètement réductible, ce qui l’oppose aux simples “attitudes scoliotiques”. La scoliose structurale est donc une déformation tridimensionnelle, à la différence des déformations développées dans un seul plan, comme les cyphoses.

Le dépistage d’une scoliose est d’abord et avant tout clinique. Le diagnostic est fait devant l’existence d’une déviation latérale, d’une rotation vertébrale traduite par une gibbosité et le plus souvent d’un désordre du profil.La scoliose est qualifiée “d’idiopathique” si aucune relation n’est retrouvée avec un autre processus pathologique décelable, ce qui la distingue des scolioses dites secondaires, par exemple neurologiques ou malformatives.

Après la découverte d’une scoliose, il faut déceler si la déformation est évolutive, ce qui peut alors nécessiter la mise en place d’un traitement orthopédique par corset.

L’examen clinique

L’examen clinique doit être effectué de façon méthodique afin d’être reproductible.

L’examen du tronc affirme et définit la scoliose. L’examen général élimine une éventuelle étiologie. L’appréciation de la croissance et de la maturation osseuse permettent d’évaluer le risque évolutif de la[...]

Connectez-vous pour consulter l'article dans son intégralité.

Pas encore abonné(e)
INSCRIVEZ-VOUS

Inscrivez-vous gratuitement et profitez de tous les sites du groupe Performances Médicales

S'inscrire
Partagez.

À propos de l’auteur

Département hospitalo-universitaire “Maladies musculo-squelettiques et innovations thérapeutiques”, DHU-MAMUTH, service de Chirurgie orthopédique et réparatrice de l’Enfant, hôpital Armand-Trousseau, PARIS.

Laisser un commentaire