Cryptorchidie : quel bilan et quelle prise en charge ?

0

Cryptorchidie : définition et classification

Du grec crypto signifiant caché et orchid signifiant testicule, la cryptorchidie est définie par l’arrêt de la migration de l’un ou des 2 testicules sur le trajet normal de migration. D’emblée, il convient de différencier la cryptorchidie des ectopies testiculaires qui correspondent à la migration d’un testicule en dehors du trajet normal de migration (et souvent utilisé à tort pour évoquer les testicules cryptorchides mais palpables). Les testicules cryptorchides peuvent être palpables mais non abaissables dans la bourse (inguinaux ou intrascrotaux), ou intra-abdominaux. Les testicules dits rétractiles ou oscillants sont des testicules non en place spontanément, mais aisément abaissables en position anatomique ; ils ne doivent cependant pas être banalisés, puisque leur évolution vers la cryptorchidie vraie représente un événement relativement non rare [1].

Epidémiologie

L’incidence de la cryptorchidie à la naissance est importante puisqu’elle concerne 1,4 % à 1,6 % des enfants à la naissance tout terme confondu [2, 3]. Elle est plus volontiers uni- que bilatérale [2]. Le risque relatif de cette pathologie augmente chez les nouveau-nés prématurés [2, 3] et les enfants nés avec un petit poids de naissance [3]. L’évolution peut être spontané-ment favorable dans les premiers mois de vie, mais à l’âge de 1 an, plus de la moitié des patients diagnostiqués à la naissance restent cryptorchides [2], ce qui justifie une surveillance rapprochée de ces patients. Alors que de nombreux travaux semblent justifier une prise en charge précoce de ces patients, l’âge auquel ceux-ci sont adressés au chirurgien reste relative-ment tardif, entre 2 et 3 ans [4, 5].

Pourquoi opérer ?

La justification d’une prise en charge chirurgicale précoce des cryptorchidies tient[...]

Connectez-vous pour consulter l'article dans son intégralité.

Pas encore abonné(e)
INSCRIVEZ-VOUS

Inscrivez-vous gratuitement et profitez de tous les sites du groupe Performances Médicales

S'inscrire
Partagez.

À propos de l’auteur

Service d’Explorations Fonctionnelles Endocriniennes, Hôpital Armand Trousseau, Inserm UMR_S 938, Centre de Recherche de Saint-Antoine, Université Pierre et Marie Curie, PARIS.

Laisser un commentaire