Doigt de porte : conduite à tenir

0

Les traumatismes de la main chez l’enfant sont fréquents et sont représentés en grande partie par des écrasements des doigts que l’on appelle “les doigts de porte”, et qui concernent surtout la dernière phalange. Cet écrasement est la première cause de consultation aux urgences traumatologiques pédiatriques. Son incidence est évaluée à 3,5 % des accidents domestiques, et cela à cause de la curiosité naturelle de l’enfant qui va à la découverte du monde qui l’entoure. Tous les âges sont touchés, mais le pic de fréquence est entre 1 et 3 ans. Dans 75 % des cas, les portes et les portières en sont la cause. Le pronostic est favorable à condition d’une prise en charge bien codifiée. Ces accidents peuvent être évités, grâce à l’utilisation de systèmes préventifs.GénéralitésLe plus souvent, il s’agit d’un écrasement de l’extrémité de la troisième phalange des doigts longs ou de la deuxième phalange du pouce. Toutes les structures pe[...]

Connectez-vous pour consulter l'article dans son intégralité.

Pas encore abonné(e)
INSCRIVEZ-VOUS

Inscrivez-vous gratuitement et profitez de tous les sites du groupe Performances Médicales

S'inscrire
Partagez.

À propos de l’auteur

Chirurgie Orthopédique et Réparatrice de l’Enfant, Centre de Traitement des Brûlures, Hôpital Armand Trousseau, Université Paris VI, Pierre et Marie Curie, PARIS.

Laisser un commentaire