Éditorial

0

Il y a encore 5 ans…

  • Pour pleuro-pneumopathie, on aurait pu dire : infection respiratoire aigüe, le plus souvent à pneumocoque, d’épidémiologie croissante depuis une dizaine d’années (rôle délétère possible de la vaccination ou de l’usage des AINS ?).
  • Pour microbiote, on aurait pu dire : flore digestive composée de milliards de bactéries jouant notamment un rôle important dans la régulation de notre immunité et des phénomènes inflammatoires ?
  • Pour maladie respiratoire du prématuré, on aurait pu dire : séquelles de maladie respiratoire néonatale, maladie des membranes hyaline, dysplasie broncho-pulmonaire.

À la lecture INDISPENSABLE de ce dossier, vous apprendrez entre autres que :

    Connectez-vous pour consulter l'article dans son intégralité.

    Pas encore abonné(e)
    INSCRIVEZ-VOUS

    Inscrivez-vous gratuitement et profitez de tous les sites du groupe Performances Médicales

    S'inscrire
Partagez.

À propos de l’auteur

Unité de Pneumologie Pédiatrique, Hôpital Robert Debré, PARIS.

Laisser un commentaire