J’aurais voulu…

0

J’aurais voulu, en cette fin d’année, proposer à Réalités Pédiatriques un billet qui ne soit que sérénité, étonnements émerveillés, ENFANCE. Un billet de souhaits de belles perspectives pour un métier que l’on aime, pour des relations humaines apaisées, pour des motivations retrouvées. En tous domaines.Je ne le peux encore. Et, j’ai mal.J’ai mal parce que, sous couvert d’efficacité, de rendements, de règlements, de contrôles, d’évaluations d’indices capacitaires, de réunions programmées inutiles, de procédures déshumanisées, se multiplient partout les signes de maltraitance des temps d’écoute, d’aveuglement des regards, de méconnaissance des mots qui
rassurent.J’ai mal parce que j’entends les témoignages renouvelés d’équipes soignantes soumises à des ordres hiérarchiques dissimulant l’impuissance face aux conditions d’accueil des enfants, aux nécessités de transferts multiples, aux programmations
différées d’examens [...]

Connectez-vous pour consulter l'article dans son intégralité.

Pas encore abonné(e)
INSCRIVEZ-VOUS

Inscrivez-vous gratuitement et profitez de tous les sites du groupe Performances Médicales

S'inscrire
Partagez.

À propos de l’auteur

Service de Pédiatrie Générale, Hôpital Robert Debré, PARIS.

Laisser un commentaire