Le virtuose et l’enfant

0

Le grand concert de rentrée du Carnegie Hall doit être donné à New York par l’un des plus grands pianistes actuels, le chinois Lang Lang. Mais la main gauche du virtuose a perdu toute sensibilité. Aucun autre grand artiste n’a pu le remplacer.

Le soir prévu du concert, c’est un enfant, l’un des élèves privilégiés de sa prestigieuse fondation, qui viendra s’asseoir auprès du Maître. L’enfant sera la main gauche du pianiste. Et ce fut un triomphe.

Lang Lang commentait récemment, à la télévision, sa vision (et le terme est ici bien approprié) de l’abord du “clavier bien tempéré” de Bach. “Avant d’attaquer une pièce, il faut que je sache quelle couleur[...]

Connectez-vous pour consulter l'article dans son intégralité.

Pas encore abonné(e)
INSCRIVEZ-VOUS

Inscrivez-vous gratuitement et profitez de tous les sites du groupe Performances Médicales

S'inscrire
Partagez.

À propos de l’auteur

Service de Pédiatrie Générale, Hôpital Robert Debré, PARIS.

Laisser un commentaire