Les points forts du congrès du CICBAA

0

Le CICBAA (Cercle d’Investigations Cliniques et Biologiques en Allergologie Alimentaire) est une association créée le 7 juillet 1993 pour animer la recherche clinique et fondamentale dans ce domaine des AA devenu de plus en plus important depuis plus de 30 ans. Il regroupe actuellement 630 membres, des cliniciens (allergologues, pédiatres, pneumologues, dermatologues, etc.) mais aussi des immunologistes et des chimistes. Peuvent également adhérer au CICBAA des spécialistes de diététique, des personnels de santé, des associations, des industriels agro-alimentaires, des firmes pharmaceutiques. Le site du CICBAA est www.cicbaa.com. Il recense les nouveaux cas d’AA et, de ce fait, contribue à l’allergovigilance. Toutefois, si ces signalements ont valeur d’alerte, ils ne peuvent représenter stricto sensu des informations d’ordre épidémiologique comme cela est parfois avancé. Il publie une revue, Alim’Inter, et organise des symposiums annuels, comme en 2017 à Lille, les 1er et 2 décembre. Les principaux points forts de cette réunion font l’objet de cet article.

Anaphylaxie et médecine d’urgence en Lorraine

Corriger et al. [1] ont effectué une étude dans 4 hôpitaux publics lorrains : Nancy, Mercy (Metz), Emile-Durkheim (Épinal) et Verdun. Ils ont colligé le nombre des passages aux urgences dans ces structures entre le 1er janvier et le 31 décembre 2015 et ont retenu 95 codes de la classification internationale des maladies pouvant être associés à une anaphylaxie [1]. Chaque patient détecté était ensuite soumis à un entretien pour préciser ou non s’il était éligible au diagnostic d’anaphylaxie selon les critères en vigueur [2,3]. Sept structures d’urgence ont été concernées (trois adultes, trois pédiatriques et une mixte) correspondant à 202 079 admissions parmi lesquelles 323 passages ont été considérés comme des anaphylaxies : 106 individus de moins de 18 ans et 217 de plus de 18 ans, Finalement, 0,16 % des passages aux urgences correspondaient à des anaphylaxies. Les auteurs, extrapolant ce chiffre à l’ensemble de la population (953 552 habitants) arrivent au résultat de 0,34 pour 1 000 habitants [1]. En d’autres termes, en Lorraine, 1 personne[...]

Connectez-vous pour consulter l'article dans son intégralité.

Pas encore abonné(e)
INSCRIVEZ-VOUS

Inscrivez-vous gratuitement et profitez de tous les sites du groupe Performances Médicales

S'inscrire
Partagez.

À propos de l’auteur

Allergologue-pneumologue-pédiatre.