Vaccination des enfants sous immunosuppresseurs et biothérapies

0

Diverses pathologies pédiatriques peuvent conduire à la prescription d’un traitement ciblant différentes voies de l’immunité. Citons notamment les pathologies rhumatismales (arthrite juvénile idiopathique), les syndromes auto-inflammatoires (déficit en mévalonate kinase, TNF-receptorassociatedperiodic syndrome [TRAPS], maladie de Behçet…), les maladies auto-immunes (hépatite, anémie hémolytique auto-immunes…), les maladies inflammatoires du tube digestif, le syndrome néphrotique.Aux traitements les plus anciens (corticoïdes, azathioprine, mycophénolate, ciclosporine…) qualifiés d’immunosuppresseurs, s’ajoutent désormais des traitements plus ciblés obtenus par génie biologique, usuellement qualifiés de biothérapies. Ce sont majoritairement des anticorps monoclonaux recombinants ou parfois des récepteurs de cytokines (étanercept, anakinra) dont la principale caractéristique est d’agir de manière ciblée sur une ou plusieurs voies de l’inflammatio[...]

Connectez-vous pour consulter l'article dans son intégralité.

Pas encore abonné(e)
INSCRIVEZ-VOUS

Inscrivez-vous gratuitement et profitez de tous les sites du groupe Performances Médicales

S'inscrire
Partagez.

À propos de l’auteur

Unité d’Immuno-hématologie et Rhumatologie pédiatrique, Hôpital Necker-Enfants malades, PARIS.

Laisser un commentaire