Exposition des jeunes enfants à la nicotine liquide des e-cigarettes

0

Govindarajan P et al. E-cigarette and liquid nicotine exposures among young children. Pediatrics, 2018;141.

Les cigarettes électroniques sont des dispositifs destinés à l’inhalation contenant une solution avec de la nicotine, des solvants et différentes saveurs. Depuis leur commercialisation aux États-Unis, il existe une augmentation chez les enfants de moins de 6 ans des expositions accidentelles à la nicotine liquide signalées aux centres anti-poison. Il s’agit souvent de petits volumes de nicotine concentrée dont la dose létale se situant de 6,5 à 13 mg/kg peut être facilement atteinte chez le jeune enfant. Deux décès ont été rapportés dans la littérature. La législation américaine a donc récemment changé le conditionnement de ces recharges de nicotine liquide.

Le but de ce travail était de comparer le nombre d’accidents d’exposition à la nicotine liquide avant et après le changement de conditionnement de celle-ci.

Les données de tous les centres anti-poison des États-Unis concernant les expositions à la nicotine liquide chez les enfants de moins de 6 ans entre janvier 2012 et avril 2017 ont été revues. Les conséquences de l’exposition étaient réparties en atteinte mineure (lésions limitées à la peau et aux muqueuses rapidement résolutives), modérée (lésions plus sévères nécessitant un traitement spécifique mais ne mettant pas en jeu le pronostic vital et sans séquelle) et majeure (lésions sévères avec mise en jeu du pronostic vital et séquelles).

Sur la période étudiée, 8 269 enfants de moins de 6 ans ont été exposés à de la nicotine liquide. Leur âge médian était de 2 ans. Le pic d’exposition était à l’âge de 1 an (n = 3 146) et 83,9 % des enfants avaient moins de 3 ans. 55,3 % des enfants étaient des garçons. Dans 92,5 % des cas, l’exposition était une ingestion. 35,1 % (n = 2 902) recevaient un traitement et 1,4 % (n = 115) étaient hospitalisés. En termes de gravité, 20,3 % (n = 1 677) avaient une conséquence mineure, 1,6 % (n = 132) une atteinte modérée et 0,1 % (n = 8) une atteinte sévère. Un cas de décès était observé chez un enfant d’un an. Le taux d’exposition aux États-Unis pour 100 000 enfants de moins de 6 ans augmentait de 0,7 en 2012 à 10,4 en 2015 puis diminuait à 8,3 en 2016. Parmi les états ayant mis en place le conditionnement renforcé de nicotine, on observait une baisse significative de 4,4 (IC 95% ; -7,1 ; -1,7) des expositions dans les 9 mois après la nouvelle législation par rapport aux 9 mois l’ayant précédée.

Les expositions à la nicotine liquide et notamment les ingestions sont des accidents domestiques à prendre en compte chez les jeunes enfants car ils peuvent mettre en jeu le pronostic vital. Ce travail, bien que rétrospectif, met en évidence qu’un renforcement du conditionnement des produits mais[...]

Connectez-vous pour consulter l'article dans son intégralité.

Pas encore abonné(e)
INSCRIVEZ-VOUS

Inscrivez-vous gratuitement et profitez de tous les sites du groupe Performances Médicales

S'inscrire
Partagez.

À propos de l’auteur

Service de Gastro-Entérologie et Nutrition Pédiatriques, Hôpital Armand Trousseau, PARIS.

Laisser un commentaire