Maltraitances psychologiques

0

La loi du 5 mars 2007 (loi n° 2007‑293), réformant la protection de l’enfance, invite à détecter non seulement les signes physiques évidents de maltraitance mais également les signes plus sournois comme la maltraitance psychologique. Celle-ci constitue une atteinte à la dignité de l’enfant en tant que personne humaine et à ses besoins psychologiques fondamentaux de sécurité, d’amour, de sentiment d’appartenance et d’estime de soi.La maltraitance psychologique est commise, de façon individuelle ou en groupe, par des individus qui exploitent la vulnérabilité de l’enfant victime à partir d’une position de supériorité et de pouvoir. Elle est intra ou extrafamiliale. Le plus souvent, il s’agit d’un parent, mais elle peut provenir aussi d’une personne qui a la charge de l’enfant- (la nourrice, un professeur, une personne de l’entourage familial) ou bien de ses pairs à l’école. Les recherches effectuées n’ont pas permis d’identifier des [...]

Connectez-vous pour consulter l'article dans son intégralité.

Pas encore abonné(e)
INSCRIVEZ-VOUS

Inscrivez-vous gratuitement et profitez de tous les sites du groupe Performances Médicales

S'inscrire
Partagez.

À propos de l’auteur

Hôpital Armand-Trousseau, PARIS.

Laisser un commentaire