Quelque chose de beau, quelque chose de meilleur

0

Témoignage d’un jeune étudiant engagé dans la lutte pour les soins des malades atteints de la Covid-19 et remarques adjointes d’un vieux professeur qui peut croire encore pour nos enfants à un futur riche en humanité.

J’avais peur d’affronter la mort et, pire, de voir la solitude de certaines personnes âgées.

La solitude pire que la mort…

J’ai pu voir beaucoup de “choses positives” se révéler à l’Hôpital, une capacité inattendue de réactions collectives, énormément de cohésion et de solidarité. C’était une immense leçon d’humilité.

Des énergies insoupçonnées ont relié entre elles des identités humaines qui se sont découvertes.

Nous[...]

Connectez-vous pour consulter l'article dans son intégralité.

Pas encore abonné(e)
INSCRIVEZ-VOUS

Inscrivez-vous gratuitement et profitez de tous les sites du groupe Performances Médicales

S'inscrire
Partagez.

À propos de l’auteur

Service de Pédiatrie Générale, Hôpital Robert Debré, PARIS.

Laisser un commentaire