Ventilation non invasive dans les troubles du sommeil : chez l’enfant aussi ?

0

Tout le monde a en tête l’image de l’adulte ronfleur qui voit son sommeil et sa qualité de vie transformés par l’utilisation d’une pression positive continue (PPC) nocturne. En revanche, l’image de l’enfant avec un matériel de ventilation non invasive (VNI) est moins habituelle. Pourtant, la VNI est de plus en plus utilisée chez l’enfant-, à l’instar de ce qui est fait chez les adultes, avec des matériels de plus en plus performants et adaptés à l’enfant-.L’assistance respiratoire repose sur la délivrance par le ventilateur d’une pression positive pendant tout ou partie du cycle respiratoire de l’enfant. Le traitement des apnées se fait essentiellement par l’intermédiaire d’une PPC (lorsque les apnées sont obstructives), et la correction de l’hypo-ventilation alvéolaire nocturne se fait grâce à l’utilisation d’une VNI. La ventilation est dite “non invasive” car l’interface utilisée (masque nasal, facial ou embouts narinaires) ne [...]

Connectez-vous pour consulter l'article dans son intégralité.

Pas encore abonné(e)
INSCRIVEZ-VOUS

Inscrivez-vous gratuitement et profitez de tous les sites du groupe Performances Médicales

S'inscrire
Partagez.

À propos de l’auteur

Pneumologie Pédiatrique, Hôpital Armand Trousseau, PARIS. Centre de Pneumologie de l’Enfant, BOULOGNE- BILLANCOURT.

Laisser un commentaire