Covid-19, nutrition et obésité chez l’enfant et l’adolescent : données objectives et contre-vérités

0

Les formes pédiatriques de la Covid-19 sont différentes de celles observées chez l’adulte [1]. Il est donc important de ne pas extrapoler à l’enfant et à l’adolescent des données obtenues chez l’adulte. L’obésité est ainsi apparue comme étant un facteur de risque majeur et indépendant de gravité chez l’adulte [2]. Quelle en est la physio­pathologie et qu’en est-il en pédiatrie ? Des réponses seront apportées à cette interrogation.

Dès l’annonce du confinement nécessaire au contrôle de l’épidémie, des voix se sont élevées sur le risque de prise de poids et d’alimentation déséquilibrée. Bien qu’aucune donnée objective ne permettait d’étayer cette hypothèse, les experts en santé publique en ont immédiatement profité pour réitérer leurs recommandations habituelles qui vous sont familières depuis deux décennies [3]. Des “experts” internationaux ont également diffusé des recommandations pour l’obésité pédiatrique [4]. Ces conseils étaient-ils justifiés et adaptés à la situation ? Voilà l’autre question à laquelle nous répondrons.

Nous terminerons enfin en nous demandant si le rapport à l’alimentation risque d’être modifié dans l’après-Covid-19.

Covid-19 et obésité

1. Pourquoi l’obésité est-elle un facteur de gravité chez l’adulte ?

Une équipe lilloise a clairement montré que le risque de ventilation mécanique après une infection Covid-19 augmentait avec l’importance de l’obésité, indépendamment[...]

Connectez-vous pour consulter l'article dans son intégralité.

Pas encore abonné(e)
INSCRIVEZ-VOUS

Inscrivez-vous gratuitement et profitez de tous les sites du groupe Performances Médicales

S'inscrire
Partagez.

À propos de l’auteur

Service de Nutrition et Gastroentérologie Pédiatriques, Hôpital Armand-Trousseau, PARIS.