Faut-il avoir peur des sucres chez l’enfant ?

0

« Pour votre santé, évitez de manger trop sucré”. Ce célèbre slogan du PNNS est maintenant bien connu dans notre pays. Il n’est donc pas impossible qu’il contribue à majorer la peur du sucre chez beaucoup de parents, et nombreux sont ceux qui, notamment dans les milieux favorisés, le restreignent chez leurs enfants, convaincus de sa potentielle nocivité.

S’il est indéniable qu’un excès de pro-duits sucrés risque de provoquer un déséquilibre alimentaire préjudiciable, les raisons habituelles qui motivent la peur des sucres chez l’enfant sont le plus souvent injustifiées.

Les sucres : de quoi s’agit-il ?

L’appellation “sucres” est traditionnellement réservée aux mono- et disaccharides ayant une saveur sucrée. Elle désigne donc le saccharose (ou sucre au singulier), le glucose et le fructose. Le pouvoir sucrant du saccharose est arbitrairement fixé à 1, ceux du glucose et du fructose étant respectivement de 0,7 et 1,3.

On trouve ces glucides dans des pro-duits naturels (fruits, légumes, miel) ou sous forme de sucres ajoutés dans certains aliments ou boissons. Dans ce dernier cas, il s’agit principalement du saccharose extrait de la betterave ou de la canne à sucre, mais également des sirops de glucose et/ou de fructose. Les sirops de glucose sont obtenus par hydrolyse de l’amidon de blé ou de maïs. Une partie du glucose de ces sirops peut être isomérisée en fructose pour obtenir du sirop de glucose/fructose contenant habituellement 45 % de glucose et 55 % de fructose, c’est-à-dire[...]

Connectez-vous pour consulter l'article dans son intégralité.

Pas encore abonné(e)
INSCRIVEZ-VOUS

Inscrivez-vous gratuitement et profitez de tous les sites du groupe Performances Médicales

S'inscrire
Partagez.

À propos de l’auteur

Service de Nutrition et Gastroentérologie Pédiatriques, Hôpital Armand-Trousseau, PARIS.