Julien

0

Julien, 9 ans, vient consulter à la demande de son pédiatre. C’est un enfant très agité à l’école, qui semble méchant, agressant les autres, et la maîtresse a parlé de “troubles des conduites”.

Les parents sont exténués, car en plus, Julien est en conflit permanent avec son frère qui est au collège et qui voudrait travailler “tranquillement”.

Biographie

La grossesse s’est passée sans problème sur un plan somatique. Cependant, la maman avait pris plus de 40 kg, en rai-son d’un dérèglement hormonal dont on n’a jamais compris l’origine. Il est vrai que pendant cette grossesse, elle avait perdu son propre père, ce qu’elle met secondairement en lien avec sa prise de poids.

Elle dit : “J’étais sans doute triste et je mangeais trop.

La grossesse de Julien est intervenue juste 10 mois après la naissance de son frère aîné. En effet, la maman ne savait pas qu’elle pouvait être enceinte sitôt après son premier accouchement, et elle l’a été avant même que le retour de couche n’ait été vraiment clair pour elle. Du coup, elle était totalement exténuée avec les deux bébés, dit-elle, qui étaient presque comme des jumeaux.

Parallèlement, des conflits de couple sont intervenus, rapidement, et elle s’est retrouvée assez seule avec ses deux enfants.

Julien a marché à 10 mois, a parlé très tôt, à 2 ans, avec un langage qui étonnait les adultes. Il a été propre à 2 ans sans aucun problème.

Lorsqu’il a 2 ans, ses parents se séparent un temps, alors que le père semble vivre une période dépressive. Du coup, pendant à peu près 6 mois, Julien ne sait pas où est son père et a très peur qu’il meure.

Finalement, les parents se remettent ensemble, et Julien en est très heureux.

Il est gardé par différentes nounous avant d’entrer à l’école à 3 ans.

D’emblée, il est agressif, tape les copains, voire les mord.

La mère est exténuée par toutes les convocations à l’école alors qu’à la maison, il est, selon elle, “très gentil”.

Elle m’explique que le cas de son fils, c’est un peu Dr Jekyll et Mr Hyde. Elle ne comprend pas comment ces deux visages sont articulés, le père non plus d’ailleurs. Un diagnostic est porté en CP, parlant simplement “d’angoisses”. Les parents cessent alors de consulter, et les choses s’aggravent beaucoup.

Consultation

Julien est un enfant très interactif, intelligent, qui me dit d’emblée qu’il veut être archéologue. Il aime rechercher dans le passé les[...]

Connectez-vous pour consulter l'article dans son intégralité.

Pas encore abonné(e)
INSCRIVEZ-VOUS

Inscrivez-vous gratuitement et profitez de tous les sites du groupe Performances Médicales

S'inscrire
Partagez.

À propos de l’auteur

PUPH Pédopsychiatrie, Paris Sud, Chef de service et Chef du Pôle Enseignement – Recherche de la Fondation Vallée, GENTILLY.