Les démarches anormales

0

La première tâche lors d’une consultation pour une démarche anormale est d’éliminer une boiterie. Ceci se fait par l’interrogatoire et l’examen clinique. Rappelons que l’existence d’une boiterie doit faire rechercher une fièvre (arthrite septique ?), et examiner du pied jusqu’au rachis. Les étiologies à éliminer sont traumatiques, septiques et tumorales pour l’essentiel. Les consultations pour pieds qui tournent sont une demande purement parentale ; l’enfant ne se plaint de rien, tout au plus de chutes fréquentes. Lors de la marche, il faut regarder, dans un premier temps, la position des genoux : si les rotules se regardent, c’est que l’anomalie se situe au-dessus (antéversion des cols fémoraux). Si les rotules sont de face lors de la marche, c’est que l’anomalie est sous-jacente aux genoux : il s’agit d’une torsion tibiale interne.Hyperantéversion des cols fémorauxElle se définit par un une augmentation de l’angle entre l’axe bi[...]

Connectez-vous pour consulter l'article dans son intégralité.

Pas encore abonné(e)
INSCRIVEZ-VOUS

Inscrivez-vous gratuitement et profitez de tous les sites du groupe Performances Médicales

S'inscrire
Partagez.

À propos de l’auteur

Service d’Orthopédie et de Chirurgie réparatrice de l’enfant, Hôpital d’Enfants Armand-Trousseau, PARIS.

Laisser un commentaire