Les situations cardiologiques aiguës à ne pas manquer

0

Il est essentiel de connaître les éléments de l’anamnèse et les symptômes devant faire évoquer une atteinte cardiaque afin de ne pas passer à côté, ainsi que les éléments de gravité justifiant une hospitalisation rapide dans un service de cardio­logie ou de réanimation pédiatrique.

L’enfant essoufflé

Les causes de dyspnée chez l’enfant sont multiples. Parmi ces causes, l’insuffisance cardiaque aiguë nécessite un avis cardiopédiatrique rapide afin d’en identifier la cause et de débuter un traitement dans les plus brefs délais.

1. Insuffisance cardiaque aiguë

L’insuffisance cardiaque (IC) aiguë est souvent révélée par une dyspnée de repos, reflet de la congestion pulmonaire. Elle s’accompagne d’une hypersudation, de signes de lutte, parfois de crépitants à l’auscultation. Les autres signes d’insuffisance cardiaque aiguë à rechercher chez l’enfant sont les signes de congestion droite : hépatomégalie, hépatalgies, turgescence jugulaire ; et les signes de bas débit : tachycardie, teint pâle ou gris, oligo-anurie, nausées/douleurs abdominales, allongement du temps de recoloration cutanée, extrémités froides, asthénie extrême ou trouble de la conscience. L’anamnèse recherche des difficultés alimentaires et/ou de croissance staturo-pondérale, une limitation ancienne à l’effort.

Les causes d’IC sont multiples chez l’enfant [1].

>>> Shunts gauche-droit

L’IC aiguë liée à un hyperdébit pulmonaire secondaire à un shunt gauche-droit se manifeste vers 4 à 6 semaines de vie lorsque les résistances vasculaires pulmo­naires ont complètement baissé et que l’hyperdébit pulmonaire devient important. Sont impliqués les shunts interventriculaires ou artériels (large canal artériel, fenêtre aortopulmonaire), et plus rarement les cardiopathies complexes que[...]

Connectez-vous pour consulter l'article dans son intégralité.

Pas encore abonné(e)
INSCRIVEZ-VOUS

Inscrivez-vous gratuitement et profitez de tous les sites du groupe Performances Médicales

S'inscrire
Partagez.

À propos de l’auteur

Unité Médico-Chirurgicale de Cardiologie Congénitale et Pédiatrique, Centre de référence Malformations Cardiaques Congénitales Complexes — M3C, Hôpital Necker-Enfants malades, Université Paris Descartes, Sorbonne Paris Cité, PARIS.

Laisser un commentaire