Maladie de Kawasaki : 1967-2017, 50 ans d’histoire, que faut-il en retenir ?

0

D’hier à aujourd’hui, ce que l’histoire nous apprend…Depuis sa première description au Japon par Tomisaku Kawasaki [1], l’incidence de cette vascularite multisystémique continue d’augmenter à travers le monde bien qu’elle reste toujours plus élevée en Asie (incidence 30 fois plus importante au Japon qu’en France) [2]. Elle est désormais décrite dans tous les groupes ethniques et toucherait 9 pour 100 000 enfants français de moins de 5 ans (soit environ 600 nouveaux cas/an en France). Des formes de l’adulte ont été rapportées pour la première fois en 1977. Les symptômes majeurs décrits étant les mêmes que chez l’enfant [3].La maladie de Kawasaki est une panvascularite qui atteint les artères de moyen calibre et en particulier les artères coronaires. Malgré de nombreuses études sur le sujet, son étiologie reste encore très incertaine [4]. Elle est probablement due à l’exposition à un agent environnemental ou infectieux combinée à une pr[...]

Connectez-vous pour consulter l'article dans son intégralité.

Pas encore abonné(e)
INSCRIVEZ-VOUS

Inscrivez-vous gratuitement et profitez de tous les sites du groupe Performances Médicales

S'inscrire
Partagez.

À propos des auteurs

Unité Médico-Chirurgicale de Cardiologie Congénitale et Pédiatrique, Centre de référence Malformations Cardiaques Congénitales Complexes – M3C, Hôpital Necker-Enfants malades, Université Paris Descartes, Sorbonne Paris Cité.

Unité Médico-Chirurgicale de Cardiologie Congénitale et Pédiatrique, Centre de référence Malformations Cardiaques Congénitales Complexes – M3C, Hôpital Necker-Enfants malades, Université Paris Descartes, Sorbonne Paris Cité.

Laisser un commentaire