Paralysie faciale acquise de l’enfant : ce qu’il faut faire

0

La paralysie des muscles d’une hémiface, visible à la mimique ou lors des pleurs, avec parfois effacement du sillon nasogénien au repos, inquiète toujours beaucoup les parents et, en cas de paralysie faciale acquise, il est bien rare qu’ils attendent 24 heures pour venir consulter. La démarche diagnostique doit être rigoureuse, pour éviter des examens inutiles, et les explications données aux parents concernant les possibilités thérapeutiques et les résultats attendus doivent être clairs pour éviter des consultations et des angoisses inutiles.Réalité et sévérité de la paralysie facialeL’examen commence par vérifier la réalité de la paralysie faciale (PF). A ce sujet, il est intéressant de constater que beau-coup de parents se trompent sur le côté paralysé. Il s’agit du côté où la paupière se ferme moins bien, où le coin de la bouche ne se relève pas lors du sourire et où le sillon nasogénien est un peu effacé qui est paralysé.La sévérité d[...]

Connectez-vous pour consulter l'article dans son intégralité.

Pas encore abonné(e)
INSCRIVEZ-VOUS

Inscrivez-vous gratuitement et profitez de tous les sites du groupe Performances Médicales

S'inscrire
Partagez.

À propos de l’auteur

Hôpital Robert Debré, PARIS.

Laisser un commentaire