Rhumatologie pédiatrique : quoi de neuf ?

0

Les publications en toute fin d’an-née 2012 et jusqu’à l’automne 2013 ont principalement porté sur la génétique, le traitement et le pronostic des arthrites juvéniles idiopathiques (AJI). Dans la forme systémique d’AJI (FS-AJI) ou maladie de Still à début pédiatrique, des essais de phase III concluants avec le tocilizumab et le canakinumab, également récemment un essai de phase II avec le rilonacept, confirment l’intérêt d’antagoniser l’interleukine (IL)-6 ou l’IL-1. Dans les polyarthrites non systémiques et oligoarthrites étendues du très jeune enfant, les AJI psoriasiques et les spondylarthropathies juvéniles, des résultats préliminaires intéressants ont été rapportés avec l’étanercept et/ou l’adalimumab. Pour les uvéites associées à l’AJI, des publications suggèrent une efficacité de différents biologiques mais les résultats d’essais contrôlés sont en attente.

Par ailleurs, de nouvelles entités moléculaires ont été reconnues tant pour aider au diagnostic différentiel de l’AJI, notamment dans l’ostéolyse carpotarsienne, que pour des syndromes associant une auto-immunité précoce, dont des tableaux de lupus pédiatriques, et/ou un syndrome auto-inflammatoire à d’autres manifestations, avec souvent un déficit immunitaire.

Enfin, certains travaux témoignent d’efforts continus pour mieux comprendre la physiopathologie de ces maladies, la place de l’imagerie moderne et définir des critères de réponse ou de maladie inactive, notamment pour le lupus pédiatrique et la dermatomyosite juvénile.

Arthrites juvéniles idiopathiques (AJI)

1. Avancées génétiques

Dans le cadre d’une vaste collaboration internationale, l’étude de 2 816 patients avec AJI oligoarticulaire ou polyarticulaire sans facteur rhumatoïde a permis de confirmer l’association[...]

Connectez-vous pour consulter l'article dans son intégralité.

Pas encore abonné(e)
INSCRIVEZ-VOUS

Inscrivez-vous gratuitement et profitez de tous les sites du groupe Performances Médicales

S'inscrire
Partagez.

À propos de l’auteur

Université Paris-Descartes, Institut Universitaire IMAGINE et Centre de référence national maladies rares pour la rhumatologie et les maladies inflammatoires en pédiatrie (www.cerhumip.fr), PARIS. Unité d’Immunologie-Hématologie et Rhumatologie pédiatriques, Hôpital Necker-Enfants malades, PARIS.

Laisser un commentaire