Les enfants asthmatiques sont-ils plus à risque d’avoir un zona ?

0

KIM BS et al. Increased risk of Herpes Zoster in children with asthma: a population-based case-control study. J Pediatr, 2013;163:816-821.

Le zona, éruption cutanée douloureuse, est dû à la réactivation du virus de la varicelle resté quiescent au niveau des ganglions des racines dorsales. Même si la majorité des zonas surviennent chez l’adulte, 5 % des cas apparaissent chez l’enfant de moins de 15 ans. Dans 92 % des cas, il s’agit de patients immunocompétents. L’incidence du zona augmente dans tous les groupes d’âge y compris chez l’enfant sans que cette hausse soit claire-ment comprise. Les auteurs ont émis l’hypothèse qu’être asthmatique – pathologie dont la prévalence a augmenté au cours de ces dernières années et dont l’implication dans certaine maladie infectieuse est connue – pourrait influencer le risque de survenue d’un zona.

Il s’agit d’une étude rétrospective cas-témoins, menée entre 1996 et 2001 dans le Minnesota, pour comparer l’existence d’un asthme ou non chez des enfants de moins de 18 ans présentant un zona avec appariement des cas et des témoins sur l’âge, le sexe et la date de survenue de l’événement. Le diagnostic de zona était établi selon la classification inter-nationale des maladies. Pour chaque cas de zona, un témoin était apparié de façon randomisée. Le diagnostic d’asthme était défini par trois critères (histoire de toux avec dyspnée et wheezing, une variabilité des symptômes au cours du temps et deux des signes suivants : toux nocturne, polypes nasaux, éosinophilie > 300/uL, pricks test ou IgE augmentées, antécédents d’eczéma, perturbation des EFR et amélioration après bronchodilatateurs).

Au total, 277 enfants ont présenté un zona dont 47,3 % de garçons et 92 % de race blanche. L’âge moyen du diagnostic était de 9,8 ans. La proportion de patients ayant eu une varicelle était significativement plus importante dans le groupe zona par rapport aux témoins (54 % versus 22 %). L’infection par le virus de la varicelle ou la vaccination contre la varicelle n’était pas associée à un asthme. Compte tenu de la période de l’étude, seul 9,9 % de l’ensemble des patients avait reçu un vaccin contre la varicelle. L’incidence des zonas pendant la période de l’étude était de 141 pour 100 000 enfants pour l’ensemble des patients. Selon les tranches d’âge, l’incidence passait de 81 pour 100 000 de 0 à 6 ans, à 150 pour 100 000 de 13 à 17 ans. Parmi les 277 cas de zona, 63 (22,7 %) avaient un asthme avant l’infection contre 12,6 % chez les témoins. Après ajustement sur la vaccination contre la varicelle et des antécédents d’atopie, un asthme était significativement associé au risque de survenue d’un zona (OR : 2,09). Ainsi, le pourcentage de risque d’avoir un zona chez les enfants asthmatiques était de 12 %. L’utilisation de corticoïdes[...]

Connectez-vous pour consulter l'article dans son intégralité.

Pas encore abonné(e)
INSCRIVEZ-VOUS

Inscrivez-vous gratuitement et profitez de tous les sites du groupe Performances Médicales

S'inscrire
Partagez.

À propos de l’auteur

Service de Gastro-Entérologie et Nutrition Pédiatriques, Hôpital Armand Trousseau, PARIS.

Laisser un commentaire