Auteur Pouessel G.

Service de pédiatrie, Pavillon médicochirurgical de pédiatrie, ROUBAIX, Unité de pneumologie et allergologie pédiatriques, Hôpital Jeanne de Flandre, CHRU LILLE, Groupe de travail “Allergie en milieu scolaire” de la Société Française d’Allergologie.

Dossier : École
0

Le nombre de projets d’accueil individualisé (PAI) pour allergie alimentaire augmente régulièrement en France. Sa mise en place requiert une expertise allergologique initiale pour confirmer l’intérêt du PAI et l’indication éventuelle d’une trousse d’urgence (avec ou sans stylo auto-injecteur d’adrénaline) dans le respect des recommandations, les modalités d’un régime d’éviction et les conditions de la restauration scolaire.
Si les parents doivent demander le PAI auprès du responsable de la structure d’accueil, le médecin doit lui s’impliquer dans la mise en œuvre du PAI selon ses compétences propres, dans l’idéal en lien avec un médecin spécialiste en allergologie. Le PAI sera, au final, adapté si nécessaire puis validé par le médecin de l’Éducation nationale en partenariat avec l’enfant et sa famille, l’équipe éducative, la commune, une infirmière de l’Éducation nationale parfois, selon les ressources disponibles.
Le PAI dans sa forme actuelle doit évoluer vers une simplification et une harmonisation afin d’améliorer encore l’accueil des enfants allergiques en milieu scolaire.