Éditorial

0

En Médecine, l’urgence se définit par une pathologie nécessitant un diagnostic et un traitement immédiats sous peine d’engager le pronostic vital du patient ou de laisser des séquelles irréversibles. Cette définition est souvent remise en cause lorsqu’on fréquente les services d’accueil des urgences des hôpitaux où les consultations pour des maladies bénignes dépassent largement les véritables situations d’urgence vitale. Mais ce qui à nous médecins ne semble pas revêtir un caractère urgent est vécu différemment par les parents dont l’angoisse légitime conduit à paniquer pour la moindre fièvre. Ceci nous permet de relativiser la notion d’urgence qui dépend totalement de celui qui la ressent.Certaines surspécialités pédiatriques médicales génèrent davantage d’urgences que d’autres. La néonatalogie, la cardiologie, la pneumologie, l’infectiologie et l’allergologie sont parmi celles qui pourvoient le plus les services de réanimation. Da[...]

Connectez-vous pour consulter l'article dans son intégralité.

Pas encore abonné(e)
INSCRIVEZ-VOUS

Inscrivez-vous gratuitement et profitez de tous les sites du groupe Performances Médicales

S'inscrire
Partagez.

À propos de l’auteur

Service de Nutrition et Gastroentérologie Pédiatriques, Hôpital Armand-Trousseau, PARIS.

Laisser un commentaire