Pourquoi les rectorragies du nouveau-né et du jeune nourrisson révèlent rarement une allergie aux protéines de lait de vache

0

Les rectorragies chez un nouveau-né ou un jeune nourrisson sont particulièrement anxiogènes pour les parents, elles constituent donc un motif fréquent de consultation. Les pédiatres consultés évoquent alors le plus souvent une proctocolite allergique aux protéines du lait de vache (PLV) et excluent les PLV chez l’enfant et/ou chez la mère si elle allaite [1]. Le but de cet article est de montrer que l’allergie aux PLV (APLV) est beaucoup plus rarement responsable de ces rectorragies qu’elle n’est évoquée.Qu’est-ce qu’une proctocolite allergique ?La proctocolite allergique au lait de vache se manifeste par du sang rouge dans les selles, associé ou non à des glaires, chez un enfant exclusivement allaité ou alimenté par un lait infantile. Les selles sont d’aspect diarrhéique dans seulement 28 % des cas [2]. L’examen clinique et la croissance sont par ailleurs normaux, contrairement aux allergies de type entéropathique [2].Il s’agit d’une pathologie[...]

Connectez-vous pour consulter l'article dans son intégralité.

Pas encore abonné(e)
INSCRIVEZ-VOUS

Inscrivez-vous gratuitement et profitez de tous les sites du groupe Performances Médicales

S'inscrire
Partagez.

À propos des auteurs

Nutrition et Gastroentérologie pédiatriques, Hôpital Trousseau, PARIS.

Service de Nutrition et Gastroentérologie Pédiatriques, Hôpital Armand-Trousseau, PARIS.

Laisser un commentaire