Syndrome d’apnées obstructives du sommeil : amygdalectomie systématique ou pas ? Et après ?

0

Le SAOS infantile peut avoir de nombreuses conséquences chez l’enfant, notamment des troubles de la croissance, du comportement et un déficit neurocognitif. La cause principale du SAOS de l’enfant est l’hypertrophie des tissus lymphoïdes.

Le traitement de première intention est donc l’exérèse des tissus lymphoïdes, et la chirurgie de référence était jusqu’à peu l’amygdalectomie totale (AT) [1]. Toutefois, le caractère indispensable de l’amygdalectomie dans la prise en charge du SAOS de l’enfant a récemment été remis en cause. Par ailleurs, les techniques d’amygdalectomie ont évolué, et les chirurgiens ORL proposent dorénavant une amygdalectomie partielle (AP) (cf. article spécifique au sein de ce dossier) dont nous verrons les conséquences sur l’évolution du SAOS à moyen ou long terme. Nous aborderons, pour finir, les options thérapeutiques lorsque le SAOS persiste malgré la chirurgie ORL.

L’amygdalectomie doit-elle être systématique dans la prise en charge du SAOS de l’enfant ?

Les deux principales indications de l’amygdalectomie sont l’hypertrophie amygdalienne symptomatique (troubles respiratoires obstructifs du sommeil, troubles de la déglutition, difficultés de phonation) et les infections amygdaliennes récidivantes [2]. En France, chez l’enfant présentant un SAOS et une hypertrophie des tissus lymphoïdes, avec ou sans comorbidité sous-jacente, l’AT (souvent associée à une adénoïdectomie effectuée au préalable, ou dans le même temps opératoire) était jusqu’à présent la première étape de la prise en charge du SAOS. Un dogme en quelque sorte. On assiste toutefois à une diminution globale des actes chirurgicaux – peut-être, notamment, suite à l’élaboration de consensus ou recommandations de sociétés savantes [2] – et à la recherche de la diminution des complications post-opératoires.

Selon les données PMSI (Programme de médicalisation des systèmes d’information), environ 50 000 amygdalectomies associées ou non à une adénoïdectomie étaient réalisées au cours de l’année 2008 en France, alors[...]

Connectez-vous pour consulter l'article dans son intégralité.

Pas encore abonné(e)
INSCRIVEZ-VOUS

Inscrivez-vous gratuitement et profitez de tous les sites du groupe Performances Médicales

S'inscrire
Partagez.

À propos de l’auteur

Pneumologie Pédiatrique, Hôpital Armand Trousseau, PARIS. Centre de Pneumologie de l’Enfant, BOULOGNE- BILLANCOURT.

Laisser un commentaire