Végétalisme chez l’enfant : que doit faire le pédiatre pour éviter les carences ?

0

Le végétalisme consiste à exclure tout aliment d’origine animale de son répertoire alimentaire : viandes, lait, œufs, poissons, miel. Les adeptes de cette déviance alimentaire sont de plus en plus nombreux, notamment chez l’enfant et l’adolescent [1]. La défense de la cause animale est leur principale motivation, mais certains revendiquent les prétendus bénéfices pour la santé de ce mode d’alimentation. Il n’est pourtant pas adapté à l’espèce humaine, plus particulièrement au début de la vie, car il augmente considérablement les risques de carences nutritionnelles [1,2].Ce comportement qui conduit à se mettre en danger en croyant manger “sain” est qualifié d’orthorexie mentale, le végétalisme en représente une forme sévère.Le rôle du pédiatre est de prévenir les carences chez l’enfant, sans juger ni agresser les parents qui sont aussi les victimes des instigateurs de cette mode. Les conseils qu’il doit prodiguer dépendent de l’âge [...]

Connectez-vous pour consulter l'article dans son intégralité.

Pas encore abonné(e)
INSCRIVEZ-VOUS

Inscrivez-vous gratuitement et profitez de tous les sites du groupe Performances Médicales

S'inscrire
Partagez.

À propos de l’auteur

Service de Nutrition et Gastroentérologie Pédiatriques, Hôpital Armand-Trousseau, PARIS.

Laisser un commentaire