Vitamine D : pourquoi “fer” ?

0

La relation entre fer et vitamine D n’est pas intuitive. Et pourtant, cette interaction, démontrée tant dans les modèles cellulaires qu’in vivo, semble de la plus haute importance en pédiatrie. Tout d’abord, parce que la carence martiale et la carence en vitamine D sont malheureusement fréquentes en population générale. Ensuite, parce que nous avons à disposition des moyens de les prévenir. Enfin, parce que nous pouvons imaginer un bénéfice clair et probablement synergique en termes de santé globale et de médecine préventive à corriger ces deux carences. L’objectif de cette mise au point est de rappeler (rapidement) les éléments scientifiques tangibles associant la vitamine D au métabolisme du fer, avant de discuter leurs conséquences en pratiquequotidienne.Hormone synthétisée dans l’organisme humain sous l’action de certains rayonnements ultraviolets et peu retrouvée dans l’alimentation (à l’exception des poissons gras), la vitamine D joue un rô[...]

Connectez-vous pour consulter l'article dans son intégralité.

Pas encore abonné(e)
INSCRIVEZ-VOUS

Inscrivez-vous gratuitement et profitez de tous les sites du groupe Performances Médicales

S'inscrire
Partagez.

À propos de l’auteur

Centre de Référence des Maladies Rénales Rares, Centre de Référence des Maladies Rares du Calcium et du Phosphore, Faculté de Médecine Lyon Est, Université Lyon 1, INSERM 1033, Prévention des Maladies Osseuses, Hôpital Femme Mère Enfant, BRON.

Laisser un commentaire