Arnaud

0

Arnaud, 4 ans, est adressé par le biais de sa maîtresse à la consultation de pédopsychiatrie pour des troubles du comportement à l’école. C’est un petit garçon qui semble extrêmement agité. Il peut être violent avec les autres, les griffe, les mord et ensuite va se réfugier auprès de l’adulte. Il emploie un langage correct, avec des tournures grammaticales de bonne composition, malgré un défaut de prononciation relativement important. Au niveau des apprentissages, il semble en grande difficulté certains jours alors que d’autres, plus concentré, il parvient à effectuer les exercices que la maîtresse lui demande de faire dans tous les domaines.

La maîtresse ne sait plus “par quel bout prendre cet enfant”, et demande aux parents de rencontrer un consultant psychiatre pour savoir si les difficultés d’Arnaud sont dues à un déficit intellectuel, à une hyperactivité ou à autre chose.

Biographie

Les parents ont 4 autres enfants, tous beaucoup plus grands qu’Arnaud. Il est le petit dernier qui n’était pas attendu. La famille vit à la campagne, très soudée, en clan.

La sœur aînée d’Arnaud est atteinte d’une maladie neurologique orpheline, qui a abouti à plusieurs interventions chirurgicales pour une hypertension intracrânienne dont on ne comprend pas vraiment l’origine. À 16 ans, elle poursuit des études dans le médico-social, et s’occupe énormément d’Arnaud. Elle est très attachée à lui et lui à elle.

La grossesse d’Arnaud n’a pas posé de problèmes particuliers. Il est né à terme, a été allaité 3 mois. Il a marché à 14 mois, a été propre de jour vers 2 ans et demi, mais a encore des accidents nocturnes énurétiques. Il n’y a pas d’encoprésie.

Sur le plan du langage, Arnaud a parlé tard, en ayant du mal au départ à faire des phrases. Il utilisait des mots simples, collés les uns aux autres sans aucune forme grammaticale pendant encore longtemps. Ce n’est que cette année, en moyenne section de maternelle, que les choses se sont arrangées. Il aime beaucoup les jeux de guerre, qu’il consomme sans modération sur ordinateur. Il aime également les bagarres avec les petits bonshommes ou les animaux que je lui propose.

Les parents se disent très inquiets et aussi désarçonnés par le comportement d’Arnaud. En effet, il semble qu’à la maison les choses[...]

Connectez-vous pour consulter l'article dans son intégralité.

Pas encore abonné(e)
INSCRIVEZ-VOUS

Inscrivez-vous gratuitement et profitez de tous les sites du groupe Performances Médicales

S'inscrire
Partagez.

À propos de l’auteur

PUPH Pédopsychiatrie, Paris Sud, Chef de service et Chef du Pôle Enseignement – Recherche de la Fondation Vallée, GENTILLY.

Laisser un commentaire