Le syndrome de tachycardie posturale de l’enfant et de l’adolescent

0

Le syndrome de tachycardie posturale a été décrit chez les adultes en 1993 sous l’acronyme POTS (postural tachycardia syndrome). Il se manifeste par un ensemble très riche de signes fonctionnels survenant en orthostatisme en association avec une tachycardie sinusale. Par rapport aux autres types d’into­lérance à l’orthostatisme, le POTS se singularise par l’absence d’hypotension et par une augmentation de la fréquence cardiaque (FC) de plus de 30 battements par minute (BPM) lors du passage de la position couchée à la position debout.Chez les enfants et adolescents, les critères de définition du POTS sont controversés. Le diagnostic peut être retenu en cas de signes fonctionnels associés à une augmentation de la FC de plus de 40 BPM et une FC de plus de 120 BPM au-delà de 14 ans et de 130 BPM avant 14 ans.>>> Les symptômes du POTS sont très nombreux, ils apparaissent lors du passage à la position debout, parfois aussi à la position assise. Cette m[...]

Connectez-vous pour consulter l'article dans son intégralité.

Pas encore abonné(e)
INSCRIVEZ-VOUS

Inscrivez-vous gratuitement et profitez de tous les sites du groupe Performances Médicales

S'inscrire
Partagez.

À propos de l’auteur

Pôle Médico-Chirurgical de Pédiatrie, Hôpital Clocheville CHU et Université François Rabelais, TOURS.

Laisser un commentaire