ORL pédiatrique : quoi de neuf ?

0

Amygdalectomie de l’enfant

Environ 50 000 amygdalectomies sont réalisées chaque année en France, souvent associées à une adénoïdectomie, chez des enfants de 2 à 8 ans en général. La Société Française d’ORL a présenté en 2009 ses recommandations pour la pratique clinique concernant l’amygdalectomie de l’enfant (publiées en fin d’année dernière). Ces recommandations concluent que l’amygdalectomie de l’enfant doit être proposée en cas d’hyper trophie amygdalienne symptomatique entraînant un syndrome d’apnées obstructives du sommeil (SAOS) dont les principaux signes cliniques sont résumés dans le tableau I.

  • Le SAOS représente 70 % des indications d’amygdalectomie de l’enfant . Chez l’enfant ne présentant pas de pathologie associée (tableau II) et quand l’examen clinique et l’interrogatoire concordent, la réalisation d’un enregis-trement polysomnographique n’est pas nécessaire.

  • La deuxième indication d’amygdalectomie chez l’enfant (environ 30 % des patients) est le traitement d’angines à répétition (au moins trois épisodes par an pendant 2 années consécutives). La plupart des amygdalectomies et adéno-amygdalectomies de l’enfant peuvent maintenant être réalisées en ambulatoire, dans le respect de certains critères égale-ment définis dans la recommandation.

Une publication récente s’est intéressée à l’efficacité intrinsèque de l’adéno-amygdalectomie pour SAOS [2]. Cette étude a comparé de manière prospec-tive et contrôlée l’évolution clinique et polysomnographique de deux groupes d’enfants présentant un SAOS avec amygdales hypertrophiques, l’un opéré et l’autre simplement surveillé. La diffé-rence à l’issue des 7 mois de surveillance était significative avec une amélioration de la qualité de vie, du comportement et une normalisation de l’enregistrement polysomnographique chez 79 % des patients opérés contre seulement 46 % chez les patients surveillés. Une des limites principales de l’étude est qu’elle ne concernait que des enfants de 5 à 9 ans, c’est-à-dire sensiblement plus âgés que ceux[...]

Connectez-vous pour consulter l'article dans son intégralité.

Pas encore abonné(e)
INSCRIVEZ-VOUS

Inscrivez-vous gratuitement et profitez de tous les sites du groupe Performances Médicales

S'inscrire
Partagez.

À propos de l’auteur

Service d’ORL et de Chirurgie Cervico-faciale pédiatrique, Hôpital Necker-Enfants malades, Université Paris V René Descartes, PARIS.