Pourquoi doit-on craindre les carences lipidiques en pédiatrie ?

0

Les graisses, surtout celles d’origine animale, ont mauvaise presse chez l’adulte. Elles sont en effet accusées d’augmenter les risques de maladies cardiovasculaires, de dyslipidémies et d’obésité, bien que les arguments objectifs pour soutenir ces attaques soient parfois discutables. Probablement par adultomorphisme, cette crainte des lipides conduit certains parents à en limiter les apports chez leurs enfants. Si les effets délétères potentiels d’un excès de lipides sont déjà contestables chez l’adulte en situation d’équilibre énergétique, ils sont en revanche totalement injustifiés chez l’enfant. C’est au contraire de carences lipidiques que les enfants risquent de souffrir, comme nous allons le montrer dans cet article.

Mieux connaître les lipides et leur importance chez l’enfant

Les êtres humains ont la capacité de synthétiser tous les acides gras dont ils ont besoin, excepté les acides gras essentiels (AGE) – l’acide linoléique (AL) et l’acide α-linolénique (AAL) –, qui doivent donc obligatoirement provenir de leur alimentation. À partir de ces AGE, sont synthétisés les acides gras polyinsaturés à longue chaîne (AGPILC), dérivés indispensables pour notamment le développement des structures cérébrales et du système immunitaire. L’AL est ainsi le précurseur de l’acide arachidonique (ARA) dans la série oméga-6 et l’AAL le précurseur de l’acide eicosapentaénoïque (EPA) à partir duquel est fabriqué l’acide docosahexaénoïque (DHA), dans la famille oméga-3 (fig. 1).

Si le DHA contribue avant tout au fonctionnement cérébral, le rôle de l’ARA s’étend au-delà des fonctions neuronales. En effet, le DHA est capital au développement et à la maturation de la matière grise corticale et de la rétine, mais aussi pour la synaptogénèse cérébrale. L’ARA participe surtout à la myélinisation au niveau cérébral, mais il est aussi présent dans bien d’autres tissus dont notamment les cellules immunitaires, où il contribue[...]

Connectez-vous pour consulter l'article dans son intégralité.

Pas encore abonné(e)
INSCRIVEZ-VOUS

Inscrivez-vous gratuitement et profitez de tous les sites du groupe Performances Médicales

S'inscrire
Partagez.

À propos des auteurs

Service de Nutrition et Gastroentérologie Pédiatriques, Hôpital Armand-Trousseau, PARIS.

Hôpital Robert-Debré, PARIS

Biochimie/Nutrition Humaine, Agrocampus-Ouest, RENNES.

Laisser un commentaire