Prise de paracétamol pendant la grossesse et risque de survenue d’un trouble de l’attention-hyperactivité chez l’enfant

1

Ystrom E et al. Prenatal exposure to acetaminophen and risk of ADHD. Pediatrics, 2017: in pressLe paracétamol est le traitement le plus utilisé en cas de fièvre ou douleur, chez la femme enceinte, 50 à 70 % d’entre elles en consommeraient pendant la grossesse. Or, le médicament traverse le placenta et il est retrouvé dans les urines du nouveau-né à la naissance en cas d’exposition prénatale. Des études de population ont mis en évidence qu’une utilisation prolongée pendant la grossesse pouvait être responsable de trouble de l’attention et d’hyperactivité chez l’enfant. Ces travaux n’ont cependant pas pris en compte un certain nombre de facteurs confondants comme le motif d’utilisation du médicament, une pathologie inflammatoire pouvant elle-même provoquer des anomalies de développement chez le fœtus, la fréquence d’utilisation avant la grossesse, la consommation du médicament par le père avant la conception.Le but de cette étude norvégienne de [...]

Connectez-vous pour consulter l'article dans son intégralité.

Pas encore abonné(e)
INSCRIVEZ-VOUS

Inscrivez-vous gratuitement et profitez de tous les sites du groupe Performances Médicales

S'inscrire
Partagez.

À propos de l’auteur

Service de Gastro-Entérologie et Nutrition Pédiatriques, Hôpital Armand Trousseau, PARIS.

Un commentaire

  1. Mais pourquoi ces mamans prenaient-elles du Paracétamol ? Il me semble qu’un état douloureux prolongé et donc de mal-être peut aussi influer sur le lien mère-foetus et donc le développement cérébral du bébé…

Laisser un commentaire