La prise de corticoïdes inhalés dans l’enfance influence-t-elle la taille finale adulte ?

0

L’utilisation de corticoïdes inhalés chez les enfants prépubères asthmatiques réduit la vitesse de croissance de 0,5 à 3 cm au cours des premières années de traitement. Cette réduction est même observée avec des faibles doses de traitement et semble dépendre surtout du type et du mode de délivrance des corticoïdes inhalés.

Après plusieurs années de traitement, la vélocité de croissance redevient normale, mais il est difficile de savoir si la réduction initiale de la taille dans l’enfance a des répercussions sur la taille adulte finale. Le but de ce travail est d’analyser les effets du budésonide sur la taille finale à l’âge adulte à partir d’une cohorte d’enfants asthmatiques suivis depuis plusieurs années.

Entre 1993 et 1995, 1 041 enfants âgés de 5 à 13 ans suivis pour un asthme léger à modéré ont été enrôlés dans une étude en double aveugle, placebo-contrôlée, et assignés à un des 3 groupes suivants : administration de 400 µg de budésonide (suspension pour inhalation) ou 8 mg de nédocromil ou un placebo. Ces patients recevaient des ß2+ si nécessaire en cas de crise d’asthme. La taille et le poids ont été mesurés dans les mêmes conditions tous les 6 mois pendant les 4,5 premières années du suivi, puis tous les ans les 8 années suivantes. La taille adulte était déterminée à l’âge de 24,9 ans en moyenne, étant considérée comme définitive chez les filles de plus de 18 ans et chez les garçons de plus de 20 ans. Pour les comparai-sons, les tailles ont été ajustées à 8 co-variables : l’âge, le groupe ethnique, le sexe, la clinique, la taille, la durée et la sévérité de l’asthme et la réactivité aux tests cutanés.

La taille adulte a pu être obtenue chez 943 individus, soit 90,6 % des participants. La taille adulte moyenne ajustée était inférieure de 1,2 cm dans le groupe budésonide par rapport au groupe placebo (171,1 vs 172,3 ; p = 0,001). La taille moyenne adulte dans le groupe nédocromil était identique au placebo (p = 0,61). Le déficit de taille adulte dans le groupe budésonide par rapport au placebo était plus important chez les femmes (-1,8 cm ; p = 0,001) que chez les hommes (-0,8 cm ; p = 0,10). Par rapport au placebo, l’effet du budésonide sur la taille finale n’était pas significativement plus important en fonction du groupe ethnique et de la précocité de l’asthme. Le déficit de la taille adulte moyenne ajustée dans le groupe budésonide en comparaison du placebo ne progressait pas au cours du temps, il était de 1,3 cm après 2 ans de traitement et 1,2 cm à la fin de l’étude. La diminution de la vélocité de croissance observée dans les 2 premières années de traitement du groupe corticoïdes prédominait significativement chez les enfants (garçons et filles) prépubères (p < 0,001). Une dose importante de corticoïdes durant les 2 premières années de traitement était associée à une taille[...]

Connectez-vous pour consulter l'article dans son intégralité.

Pas encore abonné(e)
INSCRIVEZ-VOUS

Inscrivez-vous gratuitement et profitez de tous les sites du groupe Performances Médicales

S'inscrire
Partagez.

À propos de l’auteur

Service de Gastro-Entérologie et Nutrition Pédiatriques, Hôpital Armand Trousseau, PARIS.

Laisser un commentaire