Les enfants en âge préscolaire avec antécédents de plagiocéphalie sont-ils plus à risque d’avoir un retard des acquisitions ?

0

BRENT C, GRAY K, STARR J et al. Development at age 36 months in children with deformational plagiocephaly. Pediatrics, 2013 ; 131 : 109-115.

La prévalence des plagiocéphalies a augmenté ces dernières années aux Etats-Unis en passant de 5 à 20 % de 1990 à 2010. Cette augmentation est attribuée au mode de couchage en décubitus dorsal en prévention de la mort subite du nourrisson. Longtemps considérée comme un simple désagrément esthétique, la plagiocéphalie a été associée plus récemment à un plus grand risque de retard du développement chez le nourrisson à 7 et 18 mois. Le but de ce travail est d’évaluer si le retard des acquisitions constaté initialement persiste à l’âge de 3 ans.

Les participants, 235 enfants avec plagiocéphalie et 237 témoins, issus d’une étude longitudinale dans laquelle des tests du développement (Bayley scales) ont été réalisés à 7 et 18 mois, ont été inclus. Le diagnostic de plagiocéphalie était fait par un médecin spécialiste des lésions cranio-faciales. Les témoins sans diagnostic de plagiocéphalie connue étaient recrutés par téléphone après accord des parents pour participer à une étude de recherche clinique. Les enfants avec un âge gestationnel < 35 SA, des lésions cérébrales connues, la présence d’une malformation extra-crânienne importante ou 3 malformations mineures étaient exclus. Le grade de la plagiocéphalie (légère, modérée, sévère) était déterminé par des radiographies en 3 dimensions. Le score de Bayley évaluait le langage, le développement moteur, la mémoire, le comporte-ment de l’enfant. Ce test était corrigé pour les enfants nés entre 35 et 37 SA et pesant moins de 2,7 kg. Un score < 85 évoquait un retard des acquisitions.

Après application des critères d’exclusion, 215 enfants avec plagiocéphalie et 224 sans ont réalisé les tests de performance. Les enfants avec et sans plagiocéphalie étaient surtout des garçons, de type caucasien, issus d’un milieu socio-économique moyen à élevé. L’âge moyen dans les 2 groupes était environ de 36 mois. Parmi les enfants avec plagiocéphalie, 35,3 % ont eu un traitement par orthèse crânienne. Dans 54 % des cas, la déformation du crâne vue en 3 dimensions était modérée à sévère. Parmi les sujets témoins, 70,6 % n’avaient pas de déformation crânienne, 28,6 % avaient une déformation mineure et 0,9 % une déformation modérée. Ces derniers enfants ont été exclus pour les analyses. Les scores des tests de performance étaient plus bas chez les enfants avec plagiocéphalie que chez les témoins. Une différence était surtout observée pour le langage (différence ajustée de -4,4) et le développement cognitif (différence ajustée de -2,9). Une plus petite différence était observée pour le développement moteur. Les enfants avec plagiocéphalie avaient un risque relatif d’avoir un score < 85 pour[...]

Connectez-vous pour consulter l'article dans son intégralité.

Pas encore abonné(e)
INSCRIVEZ-VOUS

Inscrivez-vous gratuitement et profitez de tous les sites du groupe Performances Médicales

S'inscrire
Partagez.

À propos de l’auteur

Service de Gastro-Entérologie et Nutrition Pédiatriques, Hôpital Armand Trousseau, PARIS.

Laisser un commentaire