Une photothérapie en période néonatale expose-t-elle à un risque ultérieur de convulsion ?

0

Newman T. Childhood seizures after phototherapy. Pediatrics, 2018;142:in press.La photothérapie est communément utilisée pour traiter l’ictère du nourrisson afin de prévenir la survenue d’un ictère nucléaire. Des travaux ont par ailleurs montré que des élévations plus modérées des taux de bilirubine étaient associées à de possibles troubles du développement neurologique d’où l’intérêt de débuter une photothérapie pour des taux définis selon des abaques spécifiques. La photothérapie a été associée dans quelques travaux à la survenue de maladies comme le diabète ou l’autisme, sans que ces associations soient statistiquement significatives après ajustement sur des facteurs confondants. Récemment, une étude danoise a retrouvé une augmentation significative du risque d’épilepsie après photothérapie chez les garçons.Le but de ce travail (étude LIGHT) était d’évaluer le risque de survenue de convulsions et d’une épilepsie chez des enfan[...]

Connectez-vous pour consulter l'article dans son intégralité.

Pas encore abonné(e)
INSCRIVEZ-VOUS

Inscrivez-vous gratuitement et profitez de tous les sites du groupe Performances Médicales

S'inscrire
Partagez.

À propos de l’auteur

Service de Gastro-Entérologie et Nutrition Pédiatriques, Hôpital Armand Trousseau, PARIS.

Laisser un commentaire